Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les escales d'Emilie

Les catégories de touristes en N-Z

11 Décembre 2017, 13:25pm

Publié par Emilie

 

Voyager c’est pu ce que c'était….

Il y a 10-12 ans, je partais en vacances sans téléphone, ni ordinateur.

On voyageait tous avec un appareil photo numérique et des feuilles imprimées. Basta.

Pas de réseaux sociaux. Pour donner des nouvelles, on allait dans un cybercafé.

 

 

 

 

 

Maintenant c’est internet 4G, téléphone (Google Maps et autres applications de voyage), iPad, ordi portable, GoPro, perche à selfie et j’en passe.

 


 

Les différents types de voyageurs:

 

  • Ceux qui dorment dans des bons hôtels : + 40 ans, qui ont de l’argent et font des activités bien chères (des vols en hélicoptère par exemple). Des fois ils louent aussi un super camping-car toutes options.

 

  • Ceux qui dorment dans des auberges de jeunesse et parfois dans des campings : - 30 ans, voyagent en bus, en voiture ou en stop. [Catégorie que je développe plus bas]

 

  • Ceux qui s'achètent un van et dorment dedans : deux personnes en général (couple ou amis).

 

 

 

Les touristes en auberge de jeunesse

 

J’ai fait un paquet d’auberges - backpackers - hostels (ce sont tous des synonymes) sur l’île nord et comme j’ai tendance à parler et à poser des questions aux gens...

Voici mon petit bilan sociologique exagéré.

 

En auberge, la plupart des touristes ont moins de 30 ans et profitent du fameux "Working Holiday Visa" pour rester jusqu’à un an sur le territoire.

 

 

 

  • Les 18-20 ans,

 

C’est très courant chez les Allemands, de partir un an après le bac s’ils n’ont pas idée de ce qu’ils veulent faire comme études supérieures. Ils voyagent souvent entre amis et se la pètent sur les réseaux sociaux parce qu’ils sont en NZ. Les Anglais aussi font ça.

On les voit souvent traîner dans les auberges en journée, prétextant qu’ils n’ont pas de voiture pour visiter les alentours. Paresse ou manque de débrouillardise?

Je revois encore ces anglaises avec leur pyjama gris mickey qui mettaient des heures dans la salle de bain à se maquiller et se lisser les cheveux pour sortir de l’auberge 2 h dans la journée prendre des selfies qu’elles publient sur les réseaux sociaux par la suite.

 

 
  • Les presque 30 ans

 

Ils avaient un boulot en France, et une vie plutôt stable mais remplie de “non-décisions”.

Ils se sont rendus compte qu’ils n'étaient pas heureux et que leur vie ne leur convenait pas. L’idée est donc de partir loin pour se prouver qu’ils peuvent prendre des décisions, prendre leur destin en main. Il y a aussi souvent des restes d’une rupture douloureuse qui les fait partir voyager.

 

 


 

  • Les électrons libres

 

Bon déjà je me situe dans cette catégorie.

Avec moi, j’y mettrai ceux qui, comme moi, voyagent pour d’autres raisons : ceux qui voyagent en couple (qui sont trop mignons et qui parlent à tout le monde), ceux qui font un court voyage, ceux qui ont plus de 30 ans et qui cherchent à s’installer ici par le travail et il y a aussi certains complètement fermés (associables? timides? drôlasses?).

 

 

 

Autres observations :

 

 

  • Il y a plus de filles qui voyagent que de mecs.

 

  • Il y a les gens de passage (qui restent quelques nuits dans l'auberge histoire de visiter le coin) vs. les “long terme” (qui ont un un boulot saisonnier et qui habitent en auberge).

Ces derniers forment une petite communauté soudée, deviennent amis et souvent ne sont pas vraiment ouverts à ceux de passage dans l'auberge. Si en plus c’est une communauté d’asiatique, c’est même pas la peine d’essayer de leur parler… et en plus, ce que les Asiat' bouffent le matin empeste la cuisine, c’est horrible quand tu veux prendre ton petit déjeuner tranquille.


 

 

 

  • Ici c’est le pays le plus “safe” (sûr) pour faire du stop alors ça y va! Mais on ne voit pas beaucoup d'auto-stopppeurs sur les bords de routes car ils sont ramassés aussitôt!

 

  • Beaucoup de touristes vont partir de Nouvelle-Zélande sans s’être intéressés aux Kiwis (les Néo-Zélandais). ils n’en connaîtront pas et le pire de tout, ils s’en fichent, ils ont vécu leur aventure comme ils l’entendaient et repartent avec plein de nouveaux amis internationaux. Mais peut-on vraiment connaître un pays si on ne connaît pas du tout ses habitants?

 

  • Je ne suis pas allée assez dans les bars et boîtes pour avoir un avis sur les touristes fêtards.

 

 

  • J'adore regarder ce que les backpackers mangent au petit déjeuner et au souper. Il y a les filles qui bouffent quantité de légumes et sont souvent végétariennes, les couples ou amis qui font des efforts pour cuisiner et les mecs solos qui soit vont à l'économie, soit essaient de cuisiner et là c'est souvent drôle!

 

  • Le niveau d’anglais des Allemands de 18 ans est incroyable. Leur accent est vraiment bon (se rapprochant plus de l’accent américain que de l’accent british) et ils parlent clairement. C’est plus facile à comprendre les Allemands que les Néo-Zélandais!

 

  • Et d'ailleurs, on sait qu’un touriste est français après les 3 premiers mots qu’il prononce en anglais… Honte aux programmes de l'éducation nationale.

 




 

Commenter cet article